Karine Vuillermoz

Mon métier consiste à raconter des histoires, je raconterais des histoire quoiqu’il en soit et de toutes les façons. Je cherche par tous les moyens artistiques ce moment où l’échange est réel, ici et maintenant, cellulairement… C’est par la danse que j’ai commencé cette histoire d’histoires, et puis le piano, puis le théâtre, puis le dessin, puis l’écriture.

Des routes droites comme des conservatoires de Perpignan à Paris et des chemins de traverse sur lesquels j’ai eu la chance de croiser des transmetteurs, des capitaines formidables comme Dominique Chevalier (Zig de la compagnie de l’Entreprise), Joël Pommerat, Eric Vigner, Karin Waechner (danse contemporaine), Akhmatova Samuel (Roy Art Théâtre), Mario Gonzales entre autres.
J’ai pu grâce à eux expérimenter le clown, le chant, les marionnettes, l’impro, le masque. Et puis la direction d’acteur, et l’enseignement…

k.vuillermoz la contrebasse (2)

Après 2 années de travail avec la LIG à Grenoble, j’aime cette idée d’entrainement très régulier des groupes d’impro, et en 2005, lorsque je monte ma 3ème compagnie, je propose à une dizaine de professionnels du théâtre et de la danse une demi journée hebdomadaire de travail, dont l’objectif est l’échange de compétences et de pratiques dans les locaux d’ABC danse à Grenoble.
Plusieurs spectacles transversaux naîtrons de ces échanges, « Les Bars d’art », « Histoires… de se rencontrer », « Méline et la souris »

Enseignante pendant 10 ans sur le CRR des pays de Savoie, les échanges ont continué avec mes collègues musiciens et danseurs et c’est une joie chaque fois renouvelée sur le plateau de pouvoir m’investir tant dans le corps que dans le jeu ou la musique.

Reprenant plus d’activité sur la région lyonnaise, je ne pouvais que me retrouver dans cette  « histoire » de training des Messieurs Utopiques, échanger, tester, s’entraîner, se questionner, accorder son instrument, le garder en action, dans une bonne humeur contagieuse et dynamisante afin d’être disponible au travail, chaque jour un peu plus.

Cette année j’ai mis en scène « l’envol » un spectacle musicorigamique pour le Trio Quintes et sens, je joue dans « Espa-è-ces de Fables » avec Émilie Martin Contrebassiste, autour de fables choisies de La Fontaine, et dans « Profits sur ordonnances » de Lindsay Baralon.
Des travaux d’écritures sont en cours, et je rêve dans les 3 ans qui viennent de retrouver sur un plateau une équipe de plus de 10 personnes…